La Table de Kamiya – une affaire de famille, et de goût

C’est face à la mer, sur notre belle Côte d’Azur que se sont installés Takayuki Kamiya et sa femme Claire – respectivement chef et cheffe-pâtissière de la Table de Kamiya. Après des années d’apprentissage et de pratique au Pays du Soleil Levant, les deux artisans se sont établis d’abord à Nice, puis, fin 2019, non loin de là, à Cagnes-sur-Mer. Depuis leur cuisine – ouverte, comme il se doit –, ils proposent des plats tirés de la tradition culinaire française, avec une touche toute particulière mêlant influences nippones et ingrédients provençaux.


Lors de notre déjeuner, nous nous sommes laissés tenter par un menu en trois étapes (amuse-bouche, entrée, plat, dessert et mignardise) alternant entre terre et mer, avec des plats toujours fins et bien travaillés – et une délicatesse toute japonaise que l’on décrirait comme « féminine » sous nos latitudes. Au menu : encornet poêlé et sa fleur de courgette farcie au riz noir, tartare de bœuf au miso et pomme fruit, filet de bar en croûte d’herbe et taboulé vert, filet de bœuf cuit au charbon et pommes de terre à la suédoise ; et pour finir, un vacherin déstructuré aux abricots et une verrine de cerises et chocolat noir au poivre de Jamaïque. Nous avons accompagné le repas d’un saké pétillant – la carte des alcools proposant quelques options de sakés ainsi que des whiskies japonais, à apprécier au bar.
Notre conclusion ? On a beaucoup apprécié ce repas où tout était particulièrement aligné, entre la finesse du repas, la beauté du décor et la qualité du service – et le tout pour un prix plus que correct, quand on connaît la propension des restaurateurs de la Côte à faire payer l’emplacement plus que raison. En tout cas, on reviendra avec plaisir !

La table de Kamiya
52 promenade de la Plage, Cagnes-sur-Mer – 06800
Tél. : 04 93 89 71 54
www.la-table-de-kamiya.fr

Ouvert du mercredi au samedi, 12h-14h et 19h-21h30, dimanche 12h-14h.
Menus à 45, 55 et 75€.

Texte et photos plats : Jess Grinneiser

Article précédentTHE NIWAKI, une brise japonaise souffle sur Monaco
Article suivantSAKÉ & MATSURI à 10 mn de PARIS ! Du 2 au 4 juillet à la Cité Fertile