L’art du bambou à Beppu

Le jeune artisan Takayuki Shimizu était à l’Espace Densan (8 bis rue Villedo, Paris 1er) en début de semaine pour faire une démonstration de son art et la promotion de la confection d’objets en bambou (Takezaiku) à Beppu. Cette ville située sur l’île de Kyushu (préfecture d’Oita), ouverte sur la mer intérieure, est connue pour ses volutes de vapeur et ses innombrables sources d’eau chaude (onsen). La vannerie de bambou à Beppu remontrait à l’époque Muromachi (1336-1573) et s’est développée au fil du temps, les nombreux visiteurs étant ravis de remporter en souvenir de leur séjour dans la ville thermale ces objets artisanaux : paniers et vases pour l’ikebana, la cérémonie du thé, corbeilles à riz… L’école supérieure et professionnelle de l’artisanat traditionnel d’Oita, fondée sous l’ère Meiji, est la seule au Japon permettant d’étudier l’artisanat du bambou et de former les artisans et futur maîtres de demain. Takayuki Shimizu dirige le Beppu Bamboo Craft Union, une association fondée en 1978 qui regroupe 40 artisans. Il a été l’élève de Jin Morigami dont plusieurs œuvres ont été exposées lors de la récente grande exposition « Fendre l’air – l’art du bambou » qui a eu lieu au musée du Quai Branly à Paris et sont toujours présentes à la galerie Mingei Japanese Arts à Paris (1).

La venue de Takayuki Shimizu et la vente de ses créations en bambou s’inscrivent dans le cadre de l’exposition « Savoir-faire intemporels de l’artisanat japonais d’excellence » organisée à l’Espace Densan du 18 juin au 30 septembre 2019. Outre la vannerie de bambou, deux autres savoir-faire sont présentés au cours de cet événement : l’« Owari Butsugu », fabrication d’objets rituels bouddhistes et shintoïstes (préfecture d’Aichi) et notamment de petites tables en bois pour poser les offrandes ; et le « Hakata-ori » (préfecture de Fukuoka), une technique de tissage de la soie aux motifs complexes, utilisée notamment pour la fabrication des obi (ceintures de kimono).

Pour en savoir plus sur l’art du bambou, lire l’interview de Philippe Boudin directeur de la galerie Mingei Japanese Arts (5 rue Visconti, Paris 6e) dans la rubrique « Art de vivre » de France Sushi (n. 17, automne 2018). http://www.mingei-arts-gallery.com/fr

« Savoir-faire intemporels de l’artisanat japonais d’excellence »
ESPACE DENSAN, 8 bis rue Villedo, 75001 PARIS
Du lundi au samedi de 11h à 19h
www.espacedensan.com

© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
Article précédentAccords saké/fromage à Wa Salon
Article suivantNobu Fairmont Monte Carlo, the place to go !