L’artisanat local à la pointe de l’innovation : l’excellence entre France et Japon, à la MCJP

S’il y a bien une chose qui nous manque durant ces (trop longs) mois de pandémie, c’est la présence de nos chers artisans japonais, et la possibilité de contempler une fois de plus la qualité de leurs créations. En attendant qu’ils reviennent sous nos cieux, la MCJP (1) en association avec CLAIR Paris (2) nous propose une exposition d’artisanat nippon sous le thème « Synergies entre tradition et modernité » du 19 au 30 octobre, à la MCJP.

Cette exposition, répartie en trois sections (habillement, arts de la table et habitat), nous présente près de 200 objets d’artisanat d’excellence. L’occasion de découvrir des objets hors-pairs en provenance de 12 départements et ville de l’Archipel (3). Techniques et matières sont au rendez-vous : soie, textile, art du verre, laque, orfèvrerie, céramique, coutellerie, travail du bois, papier washi… de quoi couvrir une bonne partie du savoir-faire local.Nous, on a adoré les ochoko (petites coupes à saké) en style Kutani richement ouvragé, les laques de la ville de Fukui, ou les parois décoratives en bois de style Kumiko (une technique permettant de créer des formes complexes en bois taillé, relié sans clou ni colle). Et bonne nouvelle : tout cet artisanat d’exception peut être acheté sur place (dans la limite des quantités disponibles) ! De quoi nous consoler de ces années de frustration où les créations présentées étaient réservées strictement à l’exposition…Dans le cadre de cet événement, CLAIR Paris nous permet qui plus est de découvrir les travaux de trois designers français d’exception, tous en lien avec le Japon.Amélie Viaene est une joaillière inspirée par la culture et l’esthétique nippone. Elle utilise dans ses créations des perles d’Akoya, et fait collaborer l’artiste verrière Michi Suzuki.Nicolas Pinon, formé en ébénisterie à l’école Boulle, a pu se former à la laque végétale auprès du maître Nagatoshi Onishi. Parmi ses créations qui nous ont touchées, le radiateur Entropie ou la théière Tipotto, en laque thermo chromique (voir photo), plusieurs fois primés.Flavien Delbergue, designer diplômé lui aussi de l’école Boulle, a passé plusieurs mois au Japon, au contact des artisans locaux. En partenariat avec ces derniers, il nous présente Hako collection, un ensemble de boîtes de rangement en bois hinoki, plusieurs fois récompensés au Japon.Quel que soit le pan de l’artisanat qui vous touche le plus, gageons que vous trouverez à la MCJP de quoi vous ravir !

(1) Maison de la culture du Japon à ParisHall d’accueil (rez-de-chaussée) – Entrée libre101 bis quai Branly 75015 Pariswww.mcjp.fr – ouvert du mardi au samedi de 12h à 20h

(2) CLAIR Paris est le bureau de représentation permanent des collectivités territorialesjaponaises en France

(3) Towada (Dép. d’Aomori), Tsuruoka (Dép. de Yamagata), Toyama, Kanazawa (Dép. d’Ishikawa), Fukui (Dép. de Fukui), Tokyo, Nagano, Gifu, Hyogo, Hiroshima (Dép. de Hiroshima), Fukuoka, Kumamoto (Dép. de Kumamoto).

© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
© Jess Grinneiser
Article précédentIza by Kura + Minato Convivialité et streetfood japonaise dans le 16e !
Article suivantSushi Shunei à Montmartre