Ôrtensia

Nous ne dévoilerons rien. Juste vous dire que le chef Terumitsu Saito se prépare à vous recevoir en début d’année dans son nouvel écrin de la Rue Beethoven.

À la veille de Noël, quelques privilégiés ont pu humer le doux parfum des hortensias blancs et se laisser envelopper par l’atmosphère feutrée des lieux et le jeu des miroirs. Dans l’assiette comme dans le verre, nous sommes allés de surprise en surprise, avec beaucoup de délicatesse, de raffinement, d’originalité aussi, et un constant souci de l’harmonie. 

Même si les lieux ont été totalement rénovés, ce n’est pas rien que de s’installer à cette prestigieuse adresse qui fut, pendant 20 ans, celle de l’Astrance. Pascal Barbot et son associé Christophe Rohat l’ont donc cédée, à l’automne 2020, à Terumitsu Saito, chef de l’excellent  Pilgrim (Paris 15e), lui aussi étoilé. De son côté, en attendant l’ouverture, courant 2022, de son nouveau restaurant au 32 rue de Longchamp (en lieu et place du célèbre Jamin, où Joël Robuchon obtint sa troisième étoile), Pascal Barbot a pris les rênes de Cèna, bistrot chic du 8e arrondissement de la capitale, inauguré l’été dernier. 

Joli jeu de chaises musicales entre chefs étoilés, à deux pas de la Tour Eiffel qui scintille de tous ses feux à intervalle régulier. Mais surtout de formidables promesses gustatives qui nous font oublier une fin d’année de nouveau particulièrement morose… Espérons, malgré tout, un nouvel an, à l’image d’Ôrtensia. Tout en nuances, changeant de tons et de couleurs au fil des saisons. Car nous pouvons en effet compter sur le talent du chef Terumitsu Saito pour conférer à ses mets, la grâce de cet Hydrangea originaire du Japon, sans jamais céder à l’exubérance, et encore moins à la monotonie !

Ôrtensia

4 Rue Beethoven

75016 Paris

Source et photos : Sophie Gallé Soas

Article précédentFrance Sushi 27
Article suivantBonne année!