Tokushima 2

Dans les plantations de Sudachi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre deuxième journée à Tokushima a presque été entièrement consacrée au sudachi. En effet, ce petit agrume d’un vert foncé, à l’acidité prononcée, moins connu en France que le yuzu, est sur le point d’être exporté vers l’Europe de manière plus conséquente. La récolte bat son plein ! Nous avons visité les plantations de M. Sasaki et de M. Hashimoto dans la région de Kamiyama, puis de Takahide Bando à Kamikatsu. Ses sudachi, yuzu et yukoh et son thé ban-cha fermenté (spécialité de cette région) sont entièrement bio (1).

Dans ce même petit village de Kamikatsu, champion du tri sélectif (objectif zéro déchet), nous avons eu le plaisir de retrouver Rina Mizusawa et Yuki Ohata qui travaillent pour la société Irodori et le village de Kamikatsu, engagé collectivement dans la culture, l’expédition et la vente de « tsumamono », ces feuilles d’arbres, plantes sauvages et fleurs destinés à agrémenter les plats de la cuisine japonaise, en fonction des saisons.
Une très belle journée au milieu d’une nature luxuriante et en compagnie d’hommes et de femmes ayant fait le choix du respect de l’environnement et de santé de leurs congénères. Un signe très positif pour nous tous en général et pour la préfecture de Tokushima en particulier !

Certains produits de la société Bando Foods sont disponibles chez Umami Paris

https://www.umamiparis.com/fr/

Article précédentTokushima 1
Article suivantLe sucre « wasanbon » de Tokushima