Ryutaro Shiomi remporte le titre de Champion du Monde de Pâté-Croûte

Pour la 3ème année consécutive, le titre de Champion du Monde de Pâté-Croûte est attribué à un Japonais.

Après avoir remporté la sélection Asie au Japon, en Octobre 2022, Ryutaro Shiomi est monté sur la plus haute marche du podium lors de cette 13ème Finale du Championnat du Monde de Pâté-Croûte, qui s’est déroulée le 5 décembre 2022, à Lyon. Il a devancé les 13 autres candidats venus du monde entier. Le titre de Champion du Monde de Pâté-Croûte reste ainsi, pour la 3ème année consécutive, au Japon.

Après des mois d’entraînement et de mise au point de sa recette, et avec l’aide précieuse du champion en titre Kohei Fukuda, Ryutaro Shiomi a su régaler les palais d’un jury d’exception composé de meilleurs ouvriers de France, chefs étoilés et personnalités de la gastronomie, et présidé par Pierre Hermé, Maître Pâtissier.

Son pâté-croûte, intitulé Coffret au Trésor, était composé de suprême de canard et de poulet, gigot de chevreuil et de marcassin, poitrine de marcassin fumé, pied de cochon, foie de volaille, poitrine de porc hachée, foie gras confit, lard colonnata, ail noir, châtaigne, poivre vert, pomme confit, cognac et vinaigre de xérès.

Une victoire méritée

« Je ne suis pas étonné de la victoire des chefs japonais à ce concours », commente Christophe Paucod, chef étoilé basé à Tokyo et responsable de la sélection Asie du Championnat du Monde de Pâté-croûte. « Par tradition, les Japonais sont des perfectionnistes, ils aiment le travail de qualité, sont amoureux de la cuisine française et respectueux du produit. Ils veulent que tout soit parfait, la cuisson de pâte, la farce, les assaisonnements, les produits, la gelée, chaque détail compte et ils ne laissent rien au hasard. Nous recevons chaque année autant de dossiers pour la sélection Asie que pour la sélection Europe, c’est dire si les chefs Japonais se passionnent pour ce championnat et sont prêts à en découdre. C’est la 5ème fois en 13 éditions qu’un Japonais remporte le 1er Prix, et ce n’est sûrement pas fini… » prédit-il.

Le palmarès de la 13ème édition

  • 1er Prix Chapoutier : Ryutaro SHIOMI – KOBE KINATO – HYOGO – JAPON
  • 2ème prix 6ème Sens : Jérémie CRAUSER – MAISON CRAUSER ET BELLO – LYON
  • 3ème prix Anahome : Tony CAPOCCI – L’ÉPICERIE DES FERMES – MEGEVE
  • Prix Mumm de la Confrérie du Pâté-Croute : Wonjin doyi KWON – L’OISEAU BLANC** – HOTEL PENINSULA – PARIS
  • Prix Moreteau de l’Elégance : Olivier NICOLAU – RESTAURANT ARRADITZ – LESCAR (64)
  • Prix Meilleur Espoir : Elie TRUMEAU – RESTAURANT BAYVIEW* MICHEL ROTH – GENEVE – SUISSE
  • Prix Rougié Richelieu : Kazutaka HARA – HOTEL NIKKO – FUKUOKA – JAPON
Article précédentMade in Japan à Monaco le 3 et 4 décembre
Article suivantMenus de fête au restaurant Accents Table Bourse