SHINYA INAGAKI, le pain au sommet… de la Butte

Avec Shinya Inagaki, Montmartre n’a jamais aussi bien porté le nom de village ! Dans son échoppe ouverte depuis le 13 juin 2020, rue des Trois-Frères, faisant aussi office de fournil, il est l’humble maître des lieux. Depuis tôt le matin, il fabrique seul son pain au levain, et quand l’heure est venue, à 15h30, il accueille lui-même ses clients. Pandémie ou pas, entre les sacs de farine paysane et le vélo garé à l’entrée dans un coin, c’est pas plus d’un client à la fois. Ce jeudi 28 janvier, sur deux tables en bois est étalée la fournée du jour : Blé barbu du Roussillon, Engrain (petit épeautre), pain de sarrasin, pain noir… focaccia, scones au fromage, cake au levain et tarte aux fruits. Le pain est pesé, l’argent échangé, avec beaucoup de courtoisie. La clientèle du quartier, fidèle, est prête à faire longtemps la queue pour manger de ce pain-là. En quelques mois, Shinya Inagaki est devenu un enfant de la Butte, loin de son Japon natal, à l’ombre du Moulin de la Galette, où l’on « blutait la farine » pour faire un petit pain de seigle, presque aussi bon que celui de Shinya san.
Por connaître l’histoire et le parcours de Shinya Inagaki, rendez-vous dans le prochain numéro de France Sushi ! Et d’ici là, voici l’adresse :

SHINYA PAIN
41 rue des Trois-Frères, 75018 Paris
Du jeudi au dimanche
De 15h30 à 18h


Photo Crédit & Source : Sophie

Article précédentPremière étoile MICHELIN pour MORY SACKO ! AYUMI SUGIYAMA distinguée pour ses desserts
Article suivantSakés de Fukui et délices de la mer par Sushi-B