Kagoshima… suite et saveurs !

Ponzu de vinaigre noir, chips de patates douces « Satsuma », ail noir, shiitake séchés, sésame, sauce soja, vinaigres noirs, thé vert, sucre brun… À site exceptionnel, produits exceptionnels. Au centre de la préfecture de Kagoshima, le volcan Sakurajima, presqu’île éruptive rattachée au continent par une coulée de lave. La mer et le feu, un climat subtropical, des sources d’eau chaudes, une nature généreuse !

Après la cave à vin de Yannick Alléno pour présenter son shochu (voir article précédent), hier soir la préfecture de Kagoshima avait élu la boutique-restaurant Dassaï-Joël Robuchon, temple du fameux saké Dassaï, pour faire découvrir ses condiments (huîtres perle noire de Bretagne à la gelée de ponzu), sa sériole (en sashimi), son bœuf noir… Les produits de Kagoshima, à l’exception du wagyu, sont en vente à la boutique Dassaï-Joël Robuchon et à la carte du restaurant jusqu’à la fin novembre. Alors, « Tamoï Yansé ! » Bonne dégustation !

Boutique-restaurant Dassaï-Joël Robuchon
184 Rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8e

© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
Article précédentLes SHOCHU de Kagoshima à la conquête de Paris
Article suivantLX France fête son 15e anniversaire