Décembre, mois du thé japonais à Paris !

Dans le cadre de « Japonismes 2018 : apprendre la culture et la gastronomie japonaises », et en avant-première des événements qui lui seront consacrés en décembre, le thé japonais et la façon originale de le déguster également en cocktail et dans la pâtisserie a été l’objet d’une série d’ateliers proposés aux médias et aux chefs, le 19 novembre à l’institut « Le Cordon bleu » (13-15 Quai André Citroën, Paris, 15e).
 
Organisé par la Fondation du Japon, avec le support de Pasona Agri-Partners Inc., la journée a débuté par une présentation et une dégustation, animée par Rika Iimori, ambassadrice du thé japonais en France. Puis le bartender Shuzo Nagumo, président, fondateur et propriétaire de Spirits&Sharing (5 bars à Tokyo ) a composé des cocktails avec du thé en accord avec les mets préparés par le chef Takayuki Honjo et la pâtissière Mariko Idaka du restaurant ES (91 rue de Grenelle, Paris 7e) :
Cocktail infusion de sencha/gin et gyokuro/vermouth, rappelant le parfum des jardins de thé associé aux paysages bucoliques de la campagne française.
Sencha Gin Tonic au zeste de yuzu et feuille de shiso, en parfait accord avec un carpaccio de coquille Saint-Jacques et oursin, bergamote et shiso rouge.
 
Cocktail hojicha (xérès, porto, brisure de cacao, cognac), un bouquet de senteur pour accompagner des ris de veau aux chanterelles.
 
Et en dessert, un cocktail matcha, fruits de la passion, sirop de vanille et eau de coco à la saveur acidulée se mariant avec un blanc-manger coco, gelée de passion, mascarpone, mangue et crumble chocolat, enveloppé dans une tuile de sucre.
 
Un certain nombre de cafés et de bars parisiens se préparent donc à proposer du thé japonais pendant tout le mois de décembre. Ils ajouteront à leur menu habituel des cocktails et des « douceurs » au thé vert, afin de mieux le faire connaître et apprécié en France.
 
RAPPEL : France Sushi Magazine a consacré le dossier de son numéro d’octobre (p. 30-40 et 54-55) aux « COCKTAILS SOUS HAUTE INFLUENCE NIPPONNE ».
www.nihoncha.japonismes.org
https://japonismes.org/
 
 
Source et crédit photo : Sophie Gallé Soas
 
Article précédentLes créations de la maison Kamachi
Article suivantLes grands thés d’Uji à la galerie Vivienne, Paris