Tokushima x Chakaiseki Akiyoshi

Preuve de l'affection mutuelle du Japon et de la France, ce lundi 22 janvier, le département de Tokushima organisait une rencontre autour de plusieurs produits phares, mis en musique par le chef Yuichiro Akiyoshi et son équipe.

© Jess Grinneiser

Si le temps passe, les marques d’amour et de respect entre la France et le Japon ne cessent pourtant de se renouveler.

© Jess Grinneiser

Cet événement était exceptionnel pour plusieurs raisons. D’une, par la qualité des producteurs présents ce jour, et leur préoccupation croissante pour la gestion de leurs écosystèmes respectifs. La recherche de « méthodes respectueuses de l’Homme et de l’environnement » était au cœur des préoccupations des participants – avec par exemple la présence de la Bando Shokuhin (réseau de promotion de l’agriculture et la pêche de Tokushima) et de Santop (système de certification de la viande de bœuf du département). On a noté aussi la présence de M. Timothée Serraz de l’entreprise Agolesko. Celui-ci a noué un partenariat avec l’Uzushio shokuhin, une entreprise japonaise qui apporte la connaissance du traitement des algues propre aux Japonais jusqu’en Bretagne ; et les algues produites dans le Finistère partiront au pays du soleil levant afin d’y honorer les tables locales. Un bel exemple de coopération internationale, qui démontre une fois de plus que la consommation d’algues a de beaux jours devant elle.

© Jess Grinneiser

Un événement exceptionnel aussi dans la dégustation. En effet, nous étions conviés au restaurant Chakaiseki Akiyoshi, qui va bientôt fêter son premier anniversaire. Nous avons été reçus comme il se doit par la propriétaire Mme Misuzu Akiyoshi, qui en véritable maîtresse de maison accueillait et servait les invités en kimono. Le restaurant du chef éponyme, sublime écrin de bois clair, était l’endroit parfait pour déguster un service en neuf plats basés sur les produits de Tokushima, dans le respect de la tradition culinaire nippone. Parmi ceux-ci, on notera un hors d’œuvre cru de noix de Saint-Jacques et cime di rapa avec une sauce vinaigrée au miso blanc de la maison Inoue miso. Un mijoté en bouillon de légumes cultivés à la ferme Yamashita, accompagné d’algues de chez Naruto wakame. Ou encore un temaki au tartare de rumsteak de bœuf (élevé par Tokushima Mitsuboshi Beef), shiso, sésame et sauce au yuzu-kosho.

© Jess Grinneiser

Enfin, le moment était placé sous le signe des rencontres. Son excellence M. Shimokawa, ambassadeur du Japon, était présent, ainsi que M. Daisuke Ito, vice-gouverneur du département de Tokushima. Parmi les invités présents, MM. Christophe Hay (2 étoiles Michelin), Thierry Schwartz (1 étoile pour sa « table naturelle » en Alsace), Jacques Borie (MOF), ainsi que Toshiya Takatsuka (ex-chef pâtissier de chez KEI, 3 étoiles) et Dominique Potier (Directeur d’exploitation d’OGATA Paris).

© Jess Grinneiser

Le déjeuner s’est conclu sur une note méditative, le chef Akiyoshi et Madame servant à chaque convive un bol de thé matcha fouetté préparé avec toute la délicatesse propre à la cérémonie du thé japonais. De quoi nous laisser toutes et tous silencieux d’admiration et de bien-être, pour conclure en beauté ce repas d’exception.

© Jess Grinneiser

Chakaiseki Akiyoshi
59 rue Letellier, 75015 Paris
Ouvert du mardi au dimanche. Service de 12h à 14h et de 20h à 22h.

Nous tenons à remercier Pasona Agri-Partners Inc. qui a permis cette rencontre.

Article précédentLa France en finale des championnats du monde de sushi
Article suivantKampai! Sakés de Shizuoka