Le lundi 25 juin, l’Ambassade du Japon a convié quelques hôtes triés sur le volet à un Salon de thé éphémère se tenant à Paris dans les locaux de la Maison Pierre Hermé

Le lundi 25 juin, l’Ambassade du Japon a convié quelques hôtes triés sur le volet à un Salon de thé éphémère se tenant à Paris dans les locaux de la Maison Pierre Hermé . L’occasion de revenir sur Japonismes 2018, l’événement qui à partir de cet été viendra célébrer les 160 ans de relations franco-japonaises.

Introduite par Mesdames Sumiko Oe-Gottini et Sylvie Adigard (chroniqueuse pour Télé Matin), la soirée a commencé par un discours de Pierre Hermé, lui permettant de revenir sur les saveurs japonaises qui continuent de l’inspirer. Parmi celles-ci le yuzu, mais aussi le wasabi (version sucrée) et plus récemment le thé bancha et le sucre noir d’Okinawa.

Le point fort de ce Salon éphémère était bien évidemment la rencontre autour du thé, un ochakai hérité de la cérémonie du thé. Les officiants de l’école Urasenke, en kimono traditionnels, ont préparé le thé matcha pour chaque convive dans des sublimes bols estivaux au large col. Comme le veut la tradition, avant de boire le thé, on déguste une confiserie sucrée dont le goût prépare les papilles à l’amertume du breuvage. Ici, il s’agissait de macarons Pierre Hermé, une entorse originale à la pratique.

Le thé, lui, était importé par Lupicia, une maison de thé d’origine japonaise et installée depuis peu à Paris. Du thé sencha glacé infusé à froid était d’ailleurs offert aux convives en cette chaude journée – l’occasion de parler des primeurs qui devraient arriver prochainement en boutique.

Pour en savoir plus :

LUPICIA France : Lupicia: www.lupicia.fr
Pierre Hermé : www.pierreherme.com
L’école Urasenke : www.urasenke.or.jp

Photo Crédit & Source : D.R

www.francesushi.fr

Article précédentJAPONISMES 2018 : le saké fait le tour des restaurants parisiens !
Article suivantLe Shochu, boisson japonaise très tendance