Des produits du terroir japonais Place Vendôme

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un très bel écrin que JetroParis (1) avait choisi, le 26 février, pour présenter des produits rares de différentes régions japonaises.

Dans le cadre prestigieux de l’Hôtel d’Évreux (Potel et Chabot), les professionnels de la gastronomie ont découvert les produits de 14 sociétés japonaises : sauces soja Kamada ; soba Takefuseimen de la préfecture de Fukui, connue pour la qualité de son sarrasin ; wasabi de Kinjirushi Sales Co., Ltd. ; bœuf Wagyû (S Food Ltd) ; shoyu et miso bio Mitoku ; vinaigres de riz Kewpie Jyozo ; poudres de miso bio Marukome ; gyokuro et matcha bio de Kagoshima (Tea Market place) ; boisson à la poudre d’edamame (Global Eye Co.) ; baies de sanshô de Kanja ; saké et pâte de lie de saké (saké Kasu) Morikawa Shuzo.

Un produit simple et original : les nouilles de konjac de la société IA-Foods, peu caloriques et sans gluten. Mentions spéciales pour le saké liquoreux Orbia Luna maturé dans des fûts de vin blanc, et pour les algues nori de la société Sanpukunori, cultivées dans la mer d’Ariake, au large de la préfecture de Saga (Kyushu).

© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas
© Sophie Gallé Soas

Au centre de la Salle des Tirages, où dans les années 1900 étaient tirés les emprunts à lots, officiait #PascalBarbot, chef de l’ l’Astrance (3 étoiles Michelin), avec les chefs du restaurant Virtus Chiho Kanzaki et Marcelo di Giacomo et sa célèbre sommelière Paz Levinson (Meilleur Sommelier des Amériques en 2015 et 4e au concours du Meilleur Sommelier du monde en 2016), ainsi que le chef Marie Soria et le chef pâtissier Marc Rivière, de Potel et Chabot.


Parmi les mets exquis préparés par Pascal Barbot (2) et son équipe, un délicat millefeuille de manioc, tourteau et effilochés de nori Kômiboshi, une onctueuse glace au matcha et un croquant au chocolat et sanshô. Mais la palme revient sans doute à l’asperge nouvelle de Provence, al dente et fondante, son guacamole au wasabi et ses jeunes pousses d’oseille. Une formidable démonstration du sens inné de ce grand chef pour les légumes et l’association, parfois exotique, des saveurs. Un concentré de verdure printanière, bienvenu en ce jour de froid sibérien, « à déguster, comme une gourmandise, avec les doigts », dixit Pascal Barbot.

(1) Japan External Trade Organization (JETRO) est l’agence japonaise chargée de la promotion du commerce extérieur.

(2) Pascal Barbot était l’invité du numéro d’automne de France Sushi Magazine (n. 14), p. 6. Il sera président d’ honneur créatif du prochain Championnat de France de Sushi, le 5 avril 2018, Porte de Versailles.

Article précédentSoie de Chichibu et Tissus d’exception
Article suivant3ème édition du Japan Food Show : Tout sur les agrumes du Levant !